Partager

Voisin'âges

Voisin-Age est une manière inédite de retisser des liens sociaux et de replacer les personnes âgées au cœur de la vie de leur quartier en s’appuyant sur l’idée du réseau social et sur un site Internet dédié et sécurisé.
Sa vocation est de mettre en relation les habitants d’un même quartier, ville ou village (« les « voisineurs ») autour de leurs ainés (les « voisinés »), dans un esprit de gratuité et en privilégiant la proximité, les affinités, et la réciprocité des échanges.

Le site Internet www.voisin-age.fr réunit les membres de la communauté Voisin-Age. Il permet aux voisineurs de coordonner leurs actions (rencontres, coups de fil, invitations, petits mots, coups de main…), de se donner mutuellement des nouvelles de leur voisiné, de partager leurs expériences, leurs idées… et de vivre une expérience de solidarité passionnante ! Il n’est cependant pas obligatoire d’être informatisé, Voisin-Age fonctionne également sans le web.
Les voisineurs n’ont pas d’engagement de temps disponible, ni dans la durée. Chacun fait comme il peut et comme il veut. Chaque voisineur peut voisiner plusieurs personnes et chaque voisiné a -de préférence- plusieurs voisineurs.
Voisin-Age fonctionne déjà dans 11 villes : à Paris, mais aussi à Rueil-Malmaison et Sceaux dans les Hauts-de-Seine (92), Saint-Quentin dans l’Aisne, Nantes, Toulon, Nice, Grenoble, Limonest (69), Rosny-sous-Bois (93) et Orsay (91). A l’étranger, Voisin-Age démarre à Madrid et à Chicago.

"Je m’étais dit que j’allais rencontrer des gens et qu’en plus, ça leur apporterait aussi quelque chose ! De plus, pour ma fille, je trouvais intéressant qu’elle rencontre des personnes d’autres générations - nos grands parents sont loin.
Le contact a été rapide et très sympa. J’ai trouvé vraiment bien de rencontrer les gens de l’association lors de l’inscription, plutôt que tout se passe par Internet. Après, cela a été un peu plus compliqué : certaines personnes ne voulaient pas que ça soit un homme qui vienne les voir, d’autres ne voulaient pas qu’il y ait un enfant.
Mais petit à petit, les contacts se sont noués. Parmi les 4 personnes que j’ai rencontrées, je continue d’en voir une très régulièrement, car une réelle amitié est née. Gabriel

Nous suivre

#citoyensfrat